formats

Les tablettes tactiles à l’école, vers une généralisation de son utilisation ?

Tablette tactile ecole

Le monde de l’éducation se met à la tablette !

Les tablettes commencent à s’imposer sur les bancs de nos écoles. Elles remplacent les ardoises d’antan, plus besoin de craie ni d’éponge, ni de feutres, le tout numérique est en plein essor. Elles se commandent au doigt et au stylet Une dynamique s’installe dans la durée, les industriels en ont pleinement conscience, ces outils de travail regorgeant de potentialités.
Une période marquée par l’arrivée de nombreuses tablettes concurrentes et surtout face à la force de frappe de géants tels que Google (et ses tablettes Nexus) ou bien Amazon (avec ses tablettes Kindle Fire).

Un apprentissage plus intuitif

Apple assure toujours l’hégémonie avec plus de 1 millions de tablettes commercialisées dans par les établissements scolaires soit le double des ventes réalisées dans ce domaine un an plus tôt. Le patron d’Ipad, Tim Cook peut se réjouir, un nouveau modèle, plus petit et beaucoup moins coûteux aîné, serait en mesure de réserver bien des surprises !
enfants et tablettes tactiles
En France, cela démarre doucement, mais surement ! Avec quelques milliers de ventes mais les projets d’équipement se multiplient depuis deux ans. En 2011, François Hollande, président du Conseil Général de Corrèze, avait décidé de fournir un iPad à tous ses collégiens soit environ 7.500 tablettes au total. « Les conseils généraux ont été les premiers à piloter ces projets d’équipements en tablettes, pour les collèges. Depuis peu, les communes s’intéressent également à ces nouveaux matériaux pédagogiques »

Les offres concurrentes émergent avec de plus en plus de modèles fonctionnant sous Androïd. Côté Français la société Bic se lance également avec son programme Bic education qui propose aux établissements scolaires une tablette 10,1 pouces conçue en partenariat avec Intel fonctionne grâce à un processeur Intel Atom et tournant sous Linux.

Mais se pose la question du budget de l’ensemble des terminaux, qui devra les financer ? Une polémique qui lance le débat !