formats

La mode des accessoires connectés

Aujourd’hui je me suis intéressé à www.cooligadget.com c’est un blog dédié au accessoires connectés. Inutile de vous dire que dans 2 ans nous aurons tous au moins un accessoire connecté sur nous. La mode « Quantified Self » c’est ici et maintenant.

Qu’est-ce qu’un accessoire connecté ?

Commençons par le début : Qu’est-ce qu’un accessoire connecté ? Un objet connecté, est un objet classique équipé généralement de capteurs qui lui permettent d’enregistrer et de transmettre un grand nombre de données pouvant être analyser avec un logiciel/une application tiers.
Ces objets connecté ont, dans la vie de tous les jours, des applications diverses qui touchent maintenant toutes les activités du quotidien.

Quels sont les secteurs concernés par les accessoires connectés ?

L’explosion de l’utilisation des objets connectés en 2014 est telle que l’on retrouve ces accessoires partout.

Dans le domaine de la santé, avec les coach personnels vous permettant de contrôler votre poids, le nombre de calories consommées, et même le nombre de pas effectués dans la journée. D’autres vous permettrons de contrôler votre sommeil, afin de vous l’horaire de réveil le plus adapté à votre cycle de sommeil personnel.

la Domotique est Le deuxième secteur ou l’on attend ces objets connectés. La maison connectée n’est plus un fantasme de sciences-fiction, mais c’est ici et maintenant. On peut déjà trouver des capteurs à insérer dans vos pots de fleurs, qui vous permettra de recevoir sur votre smartphone les informations relative aux besoins de vos plantes.

Les objets connectés sont aussi attendus dans le domaine de la consommation d’énergie. En effet ils vous permettrons de paramétrer votre maison (allumer ou éteindre le chauffage, lancer votre machine à laver ou votre micro-ondes)à distance grâce à votre seule tablette tactile.

Objets-connectés-chez-Archos

Les dangers et réticence des Français face aux objets connectés.

Malgré les avancés considérables annoncées avec l’arrivée de tous ces objets, les Français restent réticents à leur utilisation et ils ne rencontrent pas le même succès qu’en outre-Atlantique.

Les Français vois en ces objets connectés une porte ouverte à la violation de la vie privée. En effet, la question qui reste en suspens, est : Comment assurer que toutes les données récoltées par les « objets communicants », notamment les données personnelles relatives à la santé, ne soient pas utilisées par des personnes tiers à des fins qui pourraient beaucoup plus sombres.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn